Complément alimentaire NuSpiruline – compléments énergie | NUTRITING

23.90

NUTRITING

9 en stock

Description

500 comprimés – 3 à 4 mois

Concernant les sportifs la spiruline pourrait

  • 1) aider à prévenir les dommages musculaires liés à une activité physique intense et répétée (bien que l’étude qui a mesuré cet effet soit assez légère)
  • 2) permettre une meilleure utilisation des lipides et retarder la survenue de l’épuisement pendant l’effort
  • 3) apporter un léger effet anti-fatigue.

Les avantages Nuspiruline de chez NUTRITING :

  • 100% BIO → Les algues sont cultivées en plein air, loin de toute pollution industrielle ou agricole, dans des conditions stables
  • 100% pure → Nous n’utilisons aucun excipient : nuSpiruline est composée uniquement de poudre de spiruline pure
  • Séchée à basse température → Pour garantir toutes ses qualités nutritives, notre spiruline est séchée à moins de 50°C, avec un temps de séchage le plus court possible (quelques secondes)
  • Riche en phycocyanines → 14% minimum garantie, avec une moyenne de 17% sur l’année, et jusqu’à 21% selon la période
  • Responsable → Un plan est mis en place pour garantir une gestion durable de l’eau et utiliser l’énergie solaire
  • Solidaire → Des initiatives sociales sont menées chaque année dans les villages et écoles aux alentours de la région d’Oonaiyur
  • Conditionnée et contrôlée en France → Nous garantissons un niveau de sécurité sans faille et une qualité optimale
  • Sans contaminants (microcystines, métaux lourds, pesticides, HAP, etc.) → Tous les contrôles nécessaires sont effectués par un laboratoire indépendant
  • Pas de dioxyde de titane ni de colorants → Aspect naturel de la couleur d’origine de la spiruline
  • Garanti sans gluten, ni OGM, ni nanoparticules, ni allergènes → 100% sûr et contrôlé

Conseils d’utilisation :

Prendre 4 à 6 comprimés par jour, avec un grand verre d’eau.

En complément d’une alimentation variée et équilibrée, la spiruline peut être utilisée aussi bien en cure (notamment en cas de fatigue passagère) que toute l’année.

Il est recommandé aux femmes enceintes ou allaitantes de consulter un professionnel de santé avant toute complémentation.

Pour le détail sur la Spiruline  :

La spiruline est une micro-algue bleu-vert (ou cyanobactérie), vieille de plus de 3 milliards d’années, nommée ainsi en raison de sa forme spiralée.

Elle rentrerait dans la catégorie dite des « super-aliments », et sa principale fonction est d’entretenir l’énergie et le tonus et de renforcer la vitalité, tout en favorisant la résistance de l’organisme.

Déjà consommée dans l’antiquité par les Aztèques, c’est la NASA qui a commencé à la populariser en annonçant son projet de l’utiliser pour nourrir les astronautes dans l’espace, en raison de son profil nutritif très riche. Depuis, elle est notamment utilisée dans certains pays en développement pour lutter contre la malnutrition.

Cela est dû en premier lieu au fait que la spiruline est riche en protéines (60 g aux 100 g dans nuSpiruline), et qui plus est, en protéines complètes (c’est-à-dire possédant les 8 acides aminés essentiels) avec un excellent taux de digestibilité de 85,2% en moyenne1 (soit presque autant que les œufs par exemple, et beaucoup plus que d’autres sources végétales)

En ce sens, la spiruline constitue une bonne alternative pour les végétariens et les vegans, bien qu’elle ne puisse pas suffire pour couvrir à elle seule les besoins journaliers en protéines (il faudrait pour cela en avaler des dizaines de grammes), ou un bon complément pour les sportifs qui souhaitent conserver un bon niveau de masse maigre (muscles), en parallèle de leur alimentation. Peu calorique, mais à forte densité nutritionnelle, elle peut aussi s’avérer particulièrement intéressante en période de régime.

On prête un nombre incalculable de vertus à la spiruline. La vérité est que ces vertus n’ont pas toutes été prouvées scientifiquement (pas d’études cliniques sur des humains mais seulement sur des animaux ou in vitro, ou bien la qualité méthodologique de ces études est insuffisante). Nous avons épluché toute la littérature scientifique sur la spiruline (et nous sommes sans aucun doute parmi les seuls !), et voici ce qu’on peut en dire de manière sérieuse.

La spiruline est riche en caroténoïdes et en phycocyanines, de petites molécules qui intéressent grandement la recherche scientifique, en particulier en raison de leur fort pouvoir antioxydant. Les chercheurs les étudient aussi pour leur potentiel effet neuroprotecteur, qui pourrait constituer une piste pour lutter contre les maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson. Les résultats sont prometteurs, même si pour l’heure la plupart des études ont été effectuées in vitro ou sur des animaux5,6,7.

La spiruline est également riche en acide gamma-linolénique (AGL), un acide gras insaturé de la famille des oméga-6 particulièrement rare à trouver dans une source alimentaire, qui jouerait un rôle pour la santé du système nerveux et aiderait à lutter contre le vieillissement cellulaire.

La spiruline aurait une action antivirale et stimulerait le système immunitaire en renforçant les défenses naturelles. Plusieurs études concluantes ont été faites in vitro ou sur des animaux8,9,10, mais surtout on dispose d’un RCT (Randomized Controlled Trial ou essai contrôlé randomisé en français) à plus fort niveau de preuve, indiquant une baisse du cholestérol total et une hausse de l’IL-2, une cytokine de la réponse immunitaire11.

La spiruline pourrait contribuer à réduire les triglycérides dans le sang, ainsi que la pression sanguine systolique et diastolique (tension artérielle), ce qui lui permettrait de jouer un rôle protecteur de la santé cardiovasculaire. On dispose à ce sujet de plusieurs essais ouverts (Open-Label Trial), moins rigoureux sur le plan scientifique12,13,14, mais surtout de 3 RCT (essais contrôlés randomisés), à plus fort niveau de preuve : celui cité précédemment11, et deux autres qui parviennent à des conclusions favorables concernant l’utilisation de la spiruline chez des patients hypertendus. Une baisse de la pression artérielle systolique est observée, ainsi qu’une amélioration de certains paramètres indicateurs de l’état des vaisseaux sanguins15,16.

La spiruline aurait une action de détoxification pour l’organisme. Ici encore majoritairement des études in vitro17, et un RCT associant spiruline et zinc, mais avec une seule comparaison inter-groupe parmi de nombreux paramètres mesurés18. Pour rester objectif, il faudrait donc davantage de recherches cliniques sur les humains pour confirmer cet aspect.

La spiruline pourrait aider à réguler la glycémie (taux de sucre dans le sang) et à améliorer la résistance à l’insuline, bien que les mécanismes d’action nécessitent des recherches complémentaires pour être compris 19,20,21,22,23.

La spiruline aurait un effet positif sur la rhinite allergique, en réduisant significativement les symptômes classiques tels que les éternuements, l’écoulement nasal et la congestion nasale, ou encore les démangeaisons. Là encore, des investigations doivent encore être menées pour comprendre parfaitement les mécanismes d’action, mais la spiruline s’est en tout cas clairement montrée efficace, dans un RCT sérieux et qualitatif qui met nettement en évidence un bénéfice de la spiruline sur les symptômes cliniques de la rhinite allergique comparé à placebo24.

On lit parfois que la spiruline serait une bonne source de vitamine B12, mais la réalité est que la forme de B12 contenue dans la spiruline ne serait pas suffisamment biodisponible. Plusieurs évaluations réalisées en laboratoire ont ainsi établi qu’environ 80% de la vitamine B12 contenue dans la spiruline est constituée d’analogues inactifs chez l’humain25,26,27,28. La plus récente, menée par une équipe indienne en 2010, trouve malgré tout des taux satisfaisants de méthylcobalamine (vitamine B12 dite « coenzymée ») dans l’échantillon testé29. Cependant, il ne semble pas exister à ce jour d’autre résultat venant confirmer cette analyse.

Au vu de ces éléments, il semble donc plus prudent de ne pas considérer la spiruline comme une source valable de vitamine B12, en particulier pour les végétariens et les vegans. Cette position est d’ailleurs partagée par l’Association Américaine de Nutrition et Diététique (AND) dans son document consacré aux régimes végétariens/liens : « Il n’est pas possible de se fier à la spiruline en tant que source adéquate ou pratique de vitamine B12 »30.

→ En résumé, la spiruline n’est peut-être pas l’aliment miracle que l’on veut parfois bien nous faire croire, et des recherches sérieuses doivent encore être menées, notamment chez les humains, pour prouver scientifiquement ses bienfaits. Il n’en demeure pas moins que cela reste un complément alimentaire particulièrement intéressant, ne serait-ce que de par sa teneur en caroténoïdes et en phycocyanines, molécules au fort pouvoir antioxydant très prometteuses.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Complément alimentaire NuSpiruline – compléments énergie | NUTRITING”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *